Supplique


Laissez mon cœur pleurer laissez-moi en douleur
Laissez un peu de vous laissez-moi une larme
Que la douleur est forte au chemin du malheur
O tristesse du cœur le cœur de votre larme

Je vivrai sans la fleur au parfum de vos yeux
Je retiendrai mon cœur et le cri silencieux
De la mer de l’amour de l’eau agenouillée
Laissez-moi supplier votre larme blessée

J’ai voyagé Madame et j’ai beaucoup pleuré
J’ai dévoré des fruits et l’antique sagesse
Notre mort est si proche ô ma douce tristesse

Allons au vent de Dieu pleurer notre détresse
Laissez-moi supplier une tombe en ivresse
Pour l’accueil de mon cœur et de son œil bleuté



11 Mai 2004
© Jean-Charles Sebaoun

Ajouter un commentaire

Liste des commentaires (2)


"L'eau agenouillée" ... C'est mon coeur, toujours très ému de vous lire, qui s'agenouille devant la splendeur de vos mots ! ...
Carole , le 1 Novembre 2010

Toujours cette âme triste et ce désespoir et cette espérance.

Il fera bleu demain.
Roland , le 11 Mars 2006