La fiancée


Elle respirait gracieusement dans sa somptueuse parure,
Son fin maquillage un des plus raffinés,
Lui donnait l’air radieux et le sourire si sûr,
Et sa coiffe de reine, son être, anoblissait.

C’est un grand jour pour elle, elle va se marier,
Son esprit dès lors ressasse son fier passé,
Aux côtés de ses chers parents et frères et sœurs,
À partager les joies, les tristesses de son cœur,

Aujourd’hui, une nouvelle vie commence pour elle,
Cette fiancée aimera et déploiera ses ailes,
Elle esquisse un sourire à la vue de son tendre,
Son futur mari qui déjà semble l’attendre,

Elle lève un peu la tête et redresse son corset,
Ajuste son collier et répète en pensée,
Les discours qu’elle tiendra, les bonjours qu’elle dira,
Les actes qu’elle fera et les pas qu’elle dansera.

Sa mère, soudain arrive ; une bise sur le front,
Elle la prend par la main comme pour l’apaiser,
"Tout ira à merveille, le buffet et le son,
Tu seras merveilleuse sous ce ciel étoilé",

La fiancée sereine sent son âme qui bat,
Elle songe à la chaleur nouvelle qui s’en dégage,
Un authentique ami accompagnera ses pas,
À ses côtés pour toujours et au travers des âges,

Ce soir elle sera une femme éblouissante,
Et à cette idée son cœur chancelle, dansant,
Les musiciens l’acclament et déjà ils chantent,
La joie et la fraîcheur d’un couple fleurissant,

Elle entre en salle, heureuse et amoureuse,
Le figure de son prince vitalise son visage,
Et fait naître en elle la passion si sage,
Qu’ont souvent les jeunes filles innocentes et trop pieuses,

Son fiancé s’approche et envoie un baiser,
La demoiselle répond par un regard braisé,
Ils s’installent côté à côte, leur avenir en tête,
A présent, tout est prêt pour cette magnifique fête…



19 Juin 2014
© Léa Bokobza

Ajouter un commentaire