L'histoire d'une vie.


Le jour commence pour tous de la même façon,
Deux êtres humains qui s'aiment; s'enlacent avec passion,
Une petite chair nouvelle qui se forme et grandit,
Un ventre boursouflé qui s'étend et prend vie,

Une naissance soudaine qui nous fait chaud au cœur,
Une chambre que l'on prépare avec un grand bonheur,
Des nuits que l'on ne fait plus et des couches que l'on change,
Des biberons; des câlins qu'on accorde à cet ange,

Un atmosphère fabuleuse semble s'annoncer,
Et le petit chantonne et le petit sourit,
Une fusion à trois semble alors perdurer,
Et le petit s'agite et danse et aime la vie,

Puis le petit grandit et apprend à compter,
Il sait dès lors parler, marcher et dessiner,
Il rencontre d'autres enfants et découvre le monde,
Il s'ouvre aux autres gens et joue à faire des rondes,

Il s'adonne à l'école et à quelques amis,
Avec qui en récrée il fait les pires âneries,
Et quand il rentre chez lui le sourire de sa mère,
Illumine sa journée tel un grand luminaire,

Le week-end c'est son père qui l'emmène découvrir,
Les voitures, les chevaux, les parcs et les bateaux,
Ensemble ils courent, ils jouent et se prennent pour Zoro,
Avalent du soda frai et ont des crises de rire,

Le jeune à quatorze ans; à présent son instinct,
Regarde vers l'avant, imagine un destin,
Un lendemain empli de couleurs merveilleuses,
De soleil, de lumière et de teintes prodigieuses,

Il fait de la musique piano et puis batterie,
Prend conscience qu'il possède une nouvelle entité,
Des sentiments naissants, des ambitions cachées,
Un nouveau corps si frêle et une voix alourdie,

Au collège il remarque les plus jolies des filles,
Il se coiffe et se rase et au miroir sourit,
A ses parents il dit "je reviendrai lundi",
Et partage ses week-end avec de bons amis,

Puis le temps file, file et l'oiseau prend ses aises,
Son visage enfantin prend un air plus mûr,
Et dans ses attitudes, le jeune se montre plus sûr,
Un diplôme dans sa poche, un passé qui lui pèse,

Il choisit le commerce et passe ses journées,
A des formalités, à espérer qu'enfin,
Le futur approuverait qu'il réussirait,
Qu'il serait très bientôt un homme hors du commun,

A la fac il se montre assidu et curieux,
Il suit l'actualité et se montre astucieux,
Une jeune femme le remarque et c'est le coup fatal,
Une idylle de deux ans sur un rythme infernal,

Rencontrant ses parents il courre aux retrouvailles,
Récemment commerçant il leur esquisse dès lors,
Le plus beau des sourires de son air grand et fort,
et dit d'une voix mielleuse "je fais mes fiançailles".

Le jeune homme se fiance et bientôt se marie,
Il prend goût à une vie qu'il ne connaissait pas,
Dans sa nouvelle maison il enlace son amie,
Il l'embrasse, la chérit et la prend dans ses bras,

Et le jeune homme travaille en pensant à sa femme,
Qui à ce jour est telle l'étincelle de son âme,
Cette dernière l'encourage, l'incite à progresser,
A aller de l'avant et à se surpasser,

Quelques années s'écoulent et le jeune prend de l'âge,
Sa femme toute enthousiaste lui annonce une nouvelle,
L'homme la sert si fort car c'est une nouvelle page,
Qui se tourne pour lui et parait éternelle,

La joie est à son comble, elle est enceinte c'est dit,
Le futur papa appelle ses parents,
Leur révèle l'annonce et de toutes ses dents rit,
Puis raccroche et s'en va tout heureux en chantant,

Et la future maman se regarde et caresse,
Un ventre boursouflé qui s'étend et prend vie,
Elle susurre à cet être en toute délicatesse,
bientôt ce sera ton tour, et ce sera ta vie...



18 Janvier 2015
© Léa Bokobza

Ajouter un commentaire

Liste des commentaires (1)


Merveilleux
XD , le 10 Mai 2015