Papy...


Un poème pour ta mémoire,
Quelques mots pour ton grand cœur,
Un poème pour ton histoire,
Quelques mots pour ta grandeur,

Papy en ce jour de commémoration,
Je t’exprime avec soin toutes mes attentions,
Tu as été et tu restes un grand-père formidable,
Et dans ma tête, ton souvenir est ineffaçable,

Je me remémore encore le son de ta voix,
Ta démarche, ton allure, tes vêtements de roi,
Toujours une blague en tête pour faire sourire les gens,
De ton visage farceur et ton regard charmant,

Tu adorais la vie et le chant des oiseaux,
Et le moindre détail te paraissait si beau,
Tu avais des valeurs et un profond talent,
Mais surtout une grande âme et des rêves d’enfant,

Tu nous impressionnais par de multiples saveurs,
Des idées lumineuses toujours si délicieuses,
Tes esquisses resplendissaient de fières couleurs,
Une parfaite harmonie faite de teintes amoureuses,

Toi qui détenais l’équilibre idéal,
Homme d’action sensé mais pur sentimental,
La cuisine, les arts plastiques, les lettres tu maîtrisais,
Le travail, la famille, tes enfants tu chérissais,

Toujours une bonne idée pour redonner la joie,
Toujours ces quelques mots pour détendre l’atmosphère,
Tout ce que tu faisais était digne de toi,
Et dans toute ta personne rien n’était éphémère,

Le noir de tes yeux laissait transparaître,
Une vitalité qui dynamise ton être,
Toujours actif et jamais spectateur de ta vie,
Déjà sur terre tu semblais jouir du paradis,

Tes cheveux grisonnants étaient si bienveillants,
Et ton ventre généreux tellement apaisant,
Que même si tu étais un homme charismatique,
Tu étais notre papy et ça c’était magique,

Je me remémore encore le son de ta voix,
Ta démarche, ton allure, tes vêtements de roi,
Je ferme les yeux et le film commence à tourner,
Je revois ces années, je revois ces journées,

Tu adorais la vie et le chant des oiseaux,
Et le moindre détail te paraissait si beau,
Tu avais la folie des œuvres et des grandeurs,
Mais la plus belle valeur se trouvait en ton cœur.


Ajouter un commentaire