P. & L. 73, Toi Qui es longanime


Mon D. chaque matin Tu renouvelles l’aube,
Tous les jours le soleil parcourant notre globe,
Obéit à Ta Loi sans l’enfreindre un instant,
Les étoiles, la lune, au soir en font autant.

Mais que font les humains avec leur libre arbitre ?
Ils Te narguent, T’oublies et, en clowns, font le pitre ;
Toi Qui es longanime, adoucissant ce fiel,
Tu pourrais tout briser… mais Tu fis l’arc en ciel.

Lundi 15 Août 2016
© Charly Chalom Lellouche
Après le déluge, à l’époque de Noé, D. promit qu’il ne détruira plus la Terre et il plaça dans les Cieux l’arc en ciel, en rappel.


Ajouter un commentaire