Bonjour printemps
Debout le jour


Debout le jour ! Le monde est debout. Qu’attends-tu ?
Un bébé pleure dans les bras de sa mère.
Il a faim. Elle se penche sur lui avec de tendres baisers.
Dans la forêt silencieuse, une meute de loups jappe au loin.
De leur voix stridente, ils miment une sirène électrique.
Dehors, une horde d’écoliers s’impatiente devant
le grand portail façonné admirablement d’une ferronnerie arabesque.
Leur écharpe immatérielle échancrée autour de leur cou.
Le cœur des mamans bât d’une anxiété momentanée.
Bientôt la cloche sonne, elles iront rejoindre leur demeure délaissée.
Le pêcheur matinal range son filet, exultant fièrement de ses prises hameçonnées. Sa lanterne posée à ses pieds est éteinte.
Heureux d’avoir accompli sa tâche comblant son attente.
Le trottoir argenté suinte d’humidité. Les tavernes mélancoliques s’ouvrent et invitent leurs clients aux croissants et petits pains chauds.
Aux grandes halles on crie à hue et à dia les enchères de la fraîche marchandise.
Où l’on dispute bruyamment les prix scandés.
Les livreurs chargent leurs fourgons bruissant de roulement mécanique.
Au marché, les ménagères enjouées, choisiront les produits frais.
C’est l’heure où la ville s’éveille, tandis que les réverbères blafards langoureusement s’éteignent.
Debout le jour ! Qu’attends-tu ?



30 Octobre 2016
© Burt Hann

Ajouter un commentaire