Sens : Pleurs pour Jérusalem


En ce 9 Av il pleut, il pleut mes larmes d’or,
Cet or des Chérubins, cet or du Candélabre…
Ils ont brûlé le Temple… en moi il brûle encor
Et je porte le deuil de ceux morts sous le sabre.

Pleurs sur Jérusalem, sur ceux de la Shoah,
Pleurs sur ces religions aux conversions forcées,
Pogroms, inquisition et ceux que l’on brula,
Pleurs sur le Saint des Saints transformé en mosquées.

Je pleure le déni de toutes nos valeurs,
Par de fourbes médias se courbant jusqu’à terre,
Médisant d’Israël quand ils sont les violeurs,
Nouveaux Romains semant haine, foudre et tonnerre.

Je te pleure tu vois Jérusalem d’antan,
Ta gloire illuminait jusqu’aux sphères célestes,
Ton Peuple hébreu est là, à ta porte il attend,
Reviens en ta splendeur de tes cendres funestes.

Nos Sages ont promis qu’un jour nous danserons
Nos larmes ne seront que larmes d’allégresse,
Plus de pleurs les 9 Av, seulement des chansons,
De t’avoir retrouvée Jérusalem en liesse.

Mardi 1er Août 2017, 9 Av 5777


Ajouter un commentaire