Blancheur


J’ai vu ce soir vos yeux la blancheur de vos yeux
J’avais tourné mes yeux vers l’ancien regard bleu
Vous descendiez en blanc le soupir silencieux
Je revoyais vos yeux silencieux dans le bleu

Je voulais vous offrir la blancheur de mon cœur
Ou mourir ma douceur ou déclarer ma fleur
Le temps a mis du blanc sur le bleu de vos yeux
Le blanc du temps le blanc si doux le blanc si vieux

Vous descendiez mon cœur avec vos yeux blanchis
Vous portiez du soleil comme un bout de vieillard
Ramassé par amour avec mes yeux meurtris

Tous les bouts de nos mots sont les bouts d’un vieillard
Dans le blanc d’une fleur il reste une tendresse
Qui se maquille au blanc de nous deux en vieillesse



3 Août 2008
© Jean-Charles Sebaoun

Ajouter un commentaire